ENSEMBLE, AVEC LE CHRIST, BATISSONS UN MONDE DE LUMIERE. SOYONS DES CONSTRUCTEURS ET NON DES DEMOLISSEURS. POUR LE CHRIST ET SON PEUPLE, TOUT EST POSSIBLE.

Pourquoi la Fondation Bilenge Ya Mwinda (Le Fondateur, Père Odon charles Miense s'explique), Lire

Pourquoi la Fondation Bilenge ya Mwinda?

Plusieurs m’ont demandé pourquoi la fondation Bilenge ya Mwinda et c’est quoi ?

Voici, dans les lignes qui suivent quelques points de repère en guise de réponse :

Le souci qui nous a habité en mettant sur pied cette structure qui n’est plus une pastorale, mais une ASBL, c’est un souci réel de voir les milliers des jeunes qui ont été formés et initiés dans cette école de la vie, ne jouer aucun rôle moteur dans la guidance des affaires dans notre pays, sans unir leurs forces et leurs connaissances. Je m’étais dit : “ne serait-il pas possible que tous ces papas et toutes ces mamans qui sont nés de la grande famille Bilenge ya Mwinda, et qui sont pleins de qualités et dont la conscience a été modelée par l’Évangile, se mettent ensemble pour organiser autrement notre société ?

Mon souci est né des contacts directs que j’ai eu avec les jeunes que j’ai rencontrés lors de mes visites pastorales à travers tout l’Archidiocèse de Kinshasa. Un très grand nombre d’entre eux n’avaient que des doléances de chômage et m’invitaient à leur trouver de l’emploi, chose que je ne pouvais vraiment pas faire.

Certains parmi eux que nous connaissons sont quand même bien placés et gagnent bien leur vie. Certains autres sont éparpillés à travers le monde et nous ne savons pas ce qu’ils font. Nous espérons, et c’est notre souhait, qu’ils se débrouillent bien.

L’idée de la Fondation tient aussi du souci de mettre ensemble les différentes Associations se réclamant de Bilenge ya Mwinda à caractère nostalgique qui semblaient ne pas s’orienter vers un sens de développement. J’ai cité pour les paroisses Saint Pierre et Saint Jean Baptiste : “Alliance Mwinda”, pour Saint Alphonse : “Bakulutu ya Mwinda”, pour Saint Augustin : “Association des anciens Bilenge ya Mwinda, en sigle ASSABYM…”

Pendant ce temps, nous savons par ailleurs que le nom Fondation Bilenge ya Mwinda existe depuis 1987, sous l’impulsion de Ndeko François Mokatisi Ngambo. Mais il n’avait pas le même contenu que celui que nous lui donnons aujourd’hui. Tous ces soucis mis ensemble, nous ont poussés à demander à ndeko Bosco Tumbuka de l’ASSABYM de Lemba, pour commencer un projet des Statuts et autres documents y liés. 

Une première Assemblée générale a eu lieu à Saint Joseph à Matonge en présence de plus de 200 personnes, tous anciens Bilenge ya Mwinda : Religieux, Religieuses, Prêtres, Papas, Mamans et autres grands jeunes. Parmi nos hôtes, nous comptions aussi l’Abbé Matenkadi, alors Vicaire Judiciaire, l’Abbé Bosangia et tant d’autres…

Nous avions ce jour-là présidé la rencontre et l’avis général de l’Assemblée était positif. Tous louaient l’initiative en nous encourageant à mettre sur pied les structures de démarrage.

Ce qui fut fait, et étant Initiateur du projet, nous avions désigné ndeko Claver Mundanga comme premier modérateur et il représentait la Fondabym aux réunions de la Coordination de Bilenge ya Mwinda, jusqu’aux élections qui ont conduit le premier comité provisoire qui avait pour tâche principale, de finaliser les différents documents, les légaliser et de proposer un premier programme d’activités à entreprendre. Ce comité provisoire avait un mandat d’une année. Le premier président de la Fondabym-asbl, c’est Mr Bosco Tumbuka et toute son équipe. Tumbuka étant parti en mutation à Kisangani, c’est Mr Lunkamba, vice président qui a été désigné pour continuer l’œuvre amorcée par Mr Bosco.

Pendant plus de cinq, les choses n’ayant pas évolué dans le sens voulu et dans le délais convenu, nous étions obligé de reprendre tout en mains et de reformuler toutes les structures. En plus, dans les délais de quelques mois, tous les documents officiels ont été obtenus.

A ce jour, nous sommes en ordre par rapport aux lois qui régissent les ONGs et les ASBL en R.D.Congo et cela nous permet de travailler tranquillement sur toute l’étendue de notre pays ou ailleurs.

Nous avons déjà une représentation provinciale à Lubumbashi et nous envisageons d’étendre notre rayon d’action dans d’autres provinces.

Bien vôtre en Christ, Père Odon-Charles Miense, osb

 

 

 

 

 

Pour nous contacter :  (mail : modoncharles@yahoo.fr)

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

A bas les hyprocrites, tout droit. Tozala lokola mungwa na bileyi, mpe mwinda na mokili.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site